dimanche 18 juin 2017

La chapelle-abri de Fleury-devant-Douaumont

J'ai profité du voyage scolaire de mes élèves à Verdun et de l'hommage que nous avons rendu à Théophile Rondeau, pour visiter la chapelle-abri de Fleury-devant-Douaumont. Elle a été ouverte spécialement pour nous par M.Michelet, qui est maire de Bezonvaux, un autre village détruit. 
















mercredi 7 juin 2017

A dada !!!

Prouesse technique pour l'époque, non pas dans le fait de sauter un obstacle à cheval mais surtout pour prendre une photo d'un cheval en mouvement avec autant de netteté.


A table avec les Allemands

Photo non datée, non située, non régimentée mais qui présente une scène de la vie quotidienne, un moment de vie très important dans la précarité de la guerre.

La photo d'origine mesure 6 x 4 cm.

mercredi 31 mai 2017

L'ex-impératrice est en cage !!!

Voici une photo probablement prise après-guerre, lors d'un carnaval ou d'une fête quelconque. 
Les habitants sont grimés, on voit quelques militaires également et des enfants avec des bonnets de police. 
Sur le char, on voit une cage. Quelqu'un y est enfermé. Cette personne joue le rôle de l'Impératrice Augusta-Victoria de Schleswig-Holstein-Sonderbourg-Augustenbourg. 

Sur la pancarte, on peut lire : 

Je suis ex-Impératrice, donnez votre obole pour alléger la misère des pauvres victimes que mon mari sanguinaire a fait en France. 

Le message est également traduit en allemand sous celui en français. 
En cage

Je suis ex-Impératrice

mardi 23 mai 2017

Débris d'un aéroplane français à Souchez

Voici une photo qui fait partie d'une série achetée il y a quelques années déjà. Les photos sont situées dans le nord de la France et en Flandres (Ypres).

La légende est : 

"Débris d'un aéro français tombé entre les lignes et qui n'a pu être ramené qu'il y a 15 jours environ. 
Décembre 1915.
En avant de Souchez"




samedi 20 mai 2017

Un char Schneider roulant à Berry au Bac le 20 mai 2017



Pour le centenaire des combats de 1917 et l'engagement des chars français, un camp a été reconstitué à Berry au Bac.

Ce char Schneider est un des chars visibles au Musée des blindés de Saumur.

Infirmiers en partance pour Salonique

Cette photo présente des personnels du service de santé, probablement des brancardiers. 
Au vu des pattes de col, on peut penser qu'ils appartiennent à la 2ème S.I.M. (Section d'Infirmiers Militaires). Les S.I.M. dépendent des Corps d'Armée. Les pattes de col portent le numéro 2. Ici, nous avons donc la S.I.M. du 2ème C.A. qui a son Quartier Général à Amiens. 

Certaines pattes présentent le caducée entouré de rameaux, pour le service de santé. Celles-ci sont de différentes formes, montrant les évolutions durant le conflit et les diverses dotations en uniformes.
Par ailleurs, les casques Adrian portent les insignes métalliques spécifiques du service de santé. 

On peut dater cette photographie à partir de la fin d'année 1916 car certains comme l'homme assis tout à gauche, portent trois chevrons de présence (un chevron pour une année puis un chevron pour chaque semestre supplémentaire). Au premier rang, il y a également un homme qui porte la capote modèle 1915, à double rangée de boutons ..... distribuée à partir du deuxième semestre de 1916. 
Ils portent tout les brassards blancs ornés de la croix rouge, servant à distinguer les personnels de santé, les brancardiers, ....

Cette photo n'est pas datée, elle est juste signée Charles Vaillant, qui l'a fait parvenir à son frère avant son départ vers Salonique (front d'Orient).


Si vous souhaitez en connaître plus sur le Service des santé des Armées durant la Grande Guerre, il existe deux livres assez récents (moins de 10 ans) qui  abordent le sujet de manière générale (pour le premier) et beaucoup plus détaillée (pour le deuxième).




Présentation du livre sur le site La Cliothèque

lundi 24 avril 2017

Un soldat du 312ème R.I. en Lorraine

Cette photo est légendée "Souvenir du Front , le 24 mars 1916. Prise à Fontaine Madame, Meurthe et Moselle".  Le soldat porte les pattes de col du 312ème Régiment d'Infanterie, régiment de réserve du 112ème R.I. (Toulon, Hyères), appartenant au XVème corps d'Armée. 




Ce que l'on peut voir sur la photo de ce soldat :


- fusil Lebel

- baïonnette au canon, c'est un modèle sans quillon

- casque Adrian dont on ne voit pas l'insigne (qui devrait être celui de l'infanterie)

- cartouchières modèle 1905/14, de couleur fauve

- ceinturon modèle 1914

- veste modèle 1914/15.

- bandes molletières "gris de fer bleuté"

Ici, le soldat ne présente pas de capote. Il s'est allégé.Vu la pose qu'il prend, on peut penser qu'il n'est pas en première ligne. On voit tout de même un abri derrière lui, en tôle.

lundi 17 avril 2017

Monument aux morts de Edern (29)

J'ai encore profité d'une balade en Bretagne pour photographier un monument aux morts au hasard d'un village traversé. 
C'est celui de Edern, en Pays Glazik. 

Il a été sculpté par Jean Joncourt, sculpteur à Quimper. En faisant une recherche sur internet, il s'avère qu'il a sculpté quelques monuments en Bretagne, pour commémorer la Grande Guerre et honorer les morts. 

On y retrouve les morts de la guerre de 1914/1918, auquel est ajouté le nom de leur lieu d'habitation (bourg, ....). Une plaque a été ajoutée par la suite pour commémorer les morts de 1939/1945. 









lundi 3 avril 2017

Le chien qui fume ....

Une photo allemande, qui vaudrait aux auteurs de cette action de vives remarques de nos jours.
Humoristiquement, ces soldats allemands font poser le chien avec une pipe à la gueule.

Le chien fumeur
A noter que les soldats posent avec leurs chopes à bière en grès, avec des bouteilles de vin et des paquets sur lesquels figurent les mots "Freiwillige", ce qui signifie "volontaire, bénévole". Ces paquets proviennent probablement de l'arrière, envoyés aux soldats par des œuvres de secours et d'aide. 

Les chopes