vendredi 18 août 2017

Suite de l'article sur le Lieutenant facétieux ...

J'ai racheté ce jour deux autres photos de la série commencée la semaine passée (ici) et cette fois, le lieutenant prend la pose avec les autres sapeurs du 9ème génie. Il est au bout à droite. 





Le sapeur qui écrit à sa femme se trouve à gauche, en compagnie d'un sous-lieutenant, d'un adjudant et d'un caporal, appelé ici "maître". C'est le nom donné à des caporaux pour certaines armes comme le génie.



Vous pouvez retrouver des informations sur cette distinction de maître-ouvrier, sur le forum Pages 14/18.

Le premier article est ici.

mardi 8 août 2017

Un lieutenant facétieux

Voici deux photographies du même soldat, appartenant au 9ème régiment du génie. 
Elles ont été envoyées à sa femme, demeurant à St Nazaire, en Bretagne
 La première date du 28 juin 1915, la deuxième, du 23 octobre 1915. 

Sur la deuxième, où il pose devant des bâtiments, il écrit qu'il sourit peut-être un peu trop. Il explique que c'est à cause du lieutenant qui se trouve dans la fenêtre derrière lui et qui lui raconte des blagues. 
Il est d'ailleurs même surpris de le retrouver sur les clichés, croyant être photographié seul. Ça le met en colère, ironiquement ou pas ....






jeudi 3 août 2017

Monument aux morts et plaque commémorative à Pontivy (56)

Le monument aux morts pontivyens se trouve en haut de l'avenue Napoléon Ier (Pontivy s'est appelée Napoléonville à deux reprises au cours de l'histoire, durant les deux périodes impériales). 
Il est constitué de plusieurs plaques comportant les noms des morts de la Grande Guerre mais aussi, ceux de 39/45, d'Indochine et d'Algérie. 
Deux soldats sont représentés couchés : à gauche, le soldat de 1914 ; à droite, le soldat de 1918. Au centre, une femme pleure les morts. 

Un monument avec trois plaques gravées se trouve dans l'église Notre-Dame-de-la-joie, dédié aux morts de la paroisse de Pontivy. 















Plus d'informations sur Mémorial Genweb.

D'autres informations sur le site dédié aux monuments, Université de Lille.

samedi 29 juillet 2017

Des Belges au camp d'Auvours

Cette carte a été envoyée le 26 mai 1915 du Camp d'Auvours, à destination de Sanvic (Seine Inférieure), probablement à une famille de réfugiés belges. Le Havre et ses environs ont accueilli de nombreux réfugiés belges durant la Grande Guerre. Sainte-Adresse a même été le siège du gouvernement belge durant la guerre. 




vendredi 28 juillet 2017

Monument aux morts dans la mairie de Quimper

Étant souvent passé devant, je n'avais encore jamais osé pousser les portes de la mairie pour y découvrir les plaques apposées dans l'escalier menant aux bureaux. 

J'ai découvert de magnifiques fresques très détaillées, représentant différentes facettes du conflit. Celles de l'escalier débutent durant le conflit avec les uniformes bleu-horizon, les tranchées, les combats, .... . En face de ces trois tableaux, trois autres représentant la fin du conflit, avec les civils, la mort, la fin du conflit. 

Sous ces fresques figurent les noms des Quimpérois morts durant le conflit.



















Retrouvez le relevé des noms sur le site Mémorial GenWeb.

Merci beaucoup à l'accueil de la Mairie de Quimper pour m'avoir autorisé à prendre ces photos.

Par ailleurs, dans la grande salle se trouvant au rez-de-chaussée, on peut voir deux plaques commémoratives pour 39/45.




mercredi 26 juillet 2017

Monuments à Logonna-Daoulas (29)

Il y a deux monuments dans le village, situés l'un en face de l'autre. 
Un d'eux date d'après la Grande Guerre et a un aspect classique. L'autre est une statue représentant un Poilu de 14/18 (habillement habituel avec le casque, la capote, les bandes molletières, ...). Ce dernier a la spécificité d'avoir été inauguré le 11 novembre 1994, année des 80 ans du début de la Grande Guerre. 

Le monument sur lequel figurent les noms porte également une citation de Victor Hugo et une plaque en hommage à toutes les victimes combattantes et civiles des conflits du XXème siècle. 
On retrouve une grande liste de morts de la guerre 39/45, des marins bien sûr mais aussi des civils, des déportés .... 
Il y a aussi une plaque hommage à un médecin capitaine du RICM, mort à Sarajevo en 1995. 



Les morts d'Indochine

Morts de la Grande Guerre

Quelques hauts lieux de la Grande Guerre

Les morts de la Grande Guerre


Hommage au Médecin Capitaine Dorléans
La plaque située sur le monument inauguré en 1994

La statue datant de 1994

Le monument sur le site Mémorial GenWeb avec le relevé des noms.

Un hommage au Médecin Capitaine Eric Dorléans, du RICM, mort le 22 juillet 1995 (site Soldats de France).